header4.jpgheader5.jpegheader6.jpgheader7.jpg

Merci de choisir votre langue

Nouvelles des villages et des actions de l'AEVN

Décembre - retrouvailles familiales

 Pour le Village SOS de Dalat, le mois de décembre, marqué par les retrouvailles avec les membres de la Fédération internationale des Villages d’Enfants SOS, présente une signification particulière.

En effet, tous les ans, depuis trois ans, en décembre, le Village s’attend à ce que le président honoraire des SOS Villages d’Enfants International, M. Helmut Kutin, se joigne à eux. En décembre dernier, il est venu et est resté une semaine. Plusieurs responsables des SOS Villages d’Enfants International sont également venues la veille de Noël. Nous avons organisé une cérémonie avec des spectacles de danse et de chant que les enfants avaient préparés pour honorer leur visite. Ces spectacles ont été aussi impressionnants par la beauté des costumes que par le nombre d’enfants impliqués ainsi que par leur talent. Les maîtres de cérémonie, un garçon et une jeune fille du Village ont brillé par leur « professionnalisme » et par le bon niveau d’anglais de la jeune fille. Le dîner qui a suivi  était chaleureux et agréable malgré le vent froid qui régnait partout.

Chaleureux accueil au « grand-papa » Kutin

“Grand-papa” Kutin et plusieurs responsables  des SOS Village d’Enfants en scène avec les enfants

 

Février - fête du Têt (Nouvel An vietnamien)

Les vacances du Têt sont un des plus grands événements de l'année auquel s'attendent aussi bien les enfants que les adultes. Cette année, la fête du Têt a lieu le 5 février. Quelques jours auparavant, une foire avait été organisée dans le village et les enfants, en particulier les plus petits, s'y étaient beaucoup amusés en jouant aux jeux traditionnels organisés à cette occasion.
L’arrivée du Nouvel An vietnamien est célébrée avec beaucoup de préparation dans chaque maison. Quelques jours avant le Têt, les mères et tantes aidées par les jeunes nettoient leurs maisons et leurs jardins, et les décorent avec toutes sortes de fleurs telles que: des fleurs de cerisier, des fleurs d’abricots jaunes (Ochna), des fleurs de souci jaune ou encore des fleurs d’orchidées…Ils ont aussi préparé des plats spéciaux pour le Têt.
Pour les Vietnamiens, le Têt est l’occasion de se retrouver en famille. Les gens qui vivent loin de leur ville natale rentrent chez eux pour fêter le Têt avec les leurs. Cette année, comme tous les ans, à cette occasion spéciale, au Village, les maisons accueillent avec joie leurs anciens enfants accompagnés de leurs conjoint(e)s et de leurs progénitures. Après les premiers moments de joyeuses retrouvailles, toute la famille se réunit autour d’une table, poursuivant la conversation tout en savourant les bons plats du Têt.
Le premier jour de la nouvelle année, tout le monde dans le Village a l'air élégant, avec leurs beaux vêtements. Ils se rendent visite et s’offrent les meilleurs vœux les uns aux autres. Le directeur du Village remet aux enfants des enveloppes rouges « Li Xi », avec de l’argent - porteur de chance.

Pendant le Têt, les enfants ont reçu la visite de M. Phuong, qui leur a souhaité de très belles choses pour l’année du Cochon, et leur a donné chacun une enveloppe rouge « Li Xi » comme la tradition le veut. M. Phuong un « grand oncle » du Village, ayant l’été dernier amené Professeur t’Hooft, lauréat du Prix de Nobel de Physique, et son épouse, au Village, où ils avaient partagé un repas familial avec les enfants (cf. Lien n°123, p. 12 - 13).

Le Têt est aussi une occasion pour les enfants de se ressourcer après des mois de travail acharné et assidu à l’école. Après un Têt si joyeux et chaleureux, les enfants avaient déjà hâte de retrouver le chemin de l’école. Très bonne année du Cochon à tous et à toutes !

Ly,  secrétaire du Village d’enfants SOS Dong Hoi

Phuong en «  jeune Père Noël » avec M. Long, directeur du Village SOS de Dalat et les enfants

Tous ensemble réunis avec le "jeune Père Noël"

Repas de fête au 1er jour du Têt

Grande fête de famille au 1er jour du Têt

Foire au Village SOS de Dalat, montée par les enfants à la veille de la fête du Têt

 

“Tant de jeux qui nous attendent”

 

Les premiers signes du printemps annoncent de nouveau l’arrivée d’une nouvelle année lunaire avec de nouveaux départs sur de nouvelles résolutions. C’est également la plus belle saison de l’année au Vietnam. La culture vietnamienne est traditionnellement associée à la riziculture « inondée ». Ainsi, lorsque le printemps arrive, c’est aussi une période de festivités pour les paysans, le plus important étant le Nouvel An lunaire, encore appelé le Festival de Nguyen Dan, qui marque le début d’un nouveau cycle de la riziculture. C'est une période calme et douce, fraîche mais ensoleillée. Les pratiques agricoles évoluent avec le temps. Mais l’esprit du Festival subsiste.

Au Village d'Enfants SOS de Hué, cette atmosphère festive et chaleureuse s’est ressentie d’autant plus forte que les enfants venaient tout juste de terminer leur programme du 1ère semestre, avec des résultats scolaires plutôt satisfaisants. Ils ont eu le temps de se reposer, de s'amuser et de participer aux préparatifs incontournables du Têt, dont la confection des « banh tet ». Alors que les mères se consacrent à la préparation assez « savante » des « ingrédients » avant de faire l’emballage avec des feuilles de bananiers et des ficelles de bambou, les enfants sont partis à la recherche de belles feuilles de bananiers dans le jardin. La cuisson des « banh tet » fait partie des moments les plus appréciés par les enfants : toute la famille se rassemble autour du feu de bois vacillant, papotant et faisant des blagues tout en veillant 10 heures durant, à ce que le feu ne s’éteigne pas jusqu’à la fin de la cuisson.

My Thuan (gauche) et Hong Ngoc (droite), «pâtissières » en herbe en pleine complicité avec mère Nga

Les jeunes garçons de la maison Anh Dao peuvent être fiers de leur « savoir faire » dans la confection des délicieux fruits confits.

  

Préparation des fruits confits par Thang (Maison Anh Dao)

 

Le Têt est le temps des retrouvailles : retour des enfants vivant hors du village en raison de leurs études et des anciens enfants accompagnés souvent de leur époux (se) et de leurs enfant(s).

Le lendemain, au 1er jour du Nouvel An lunaire, commença un rituel bien connu du Village pour le Têt: la visite de la Directrice qui a fait le tour des maisons pour échanger avec les mères et les enfants les meilleurs vœux pour cette nouvelle année du Cochon.

Mme Dung, directrice du Village adresse ses vœux à mère Nga et ses enfants

 

Le Village a également reçu la visite du président du Comité populaire de la province Thua Thien Hué en ce 1er jour du Têt. Le Président a chaleureusement adressé ses vœux de Nouvel An aux mères et a offert de belles enveloppes rouges « Li Xi » aux enfants en signe de souhaits de chance, de bonheur et de réussite, « Li Xi » étant une coutume bien ancrée dans la culture vietnamienne. Cette visite, qui a été perçue comme un grand geste de partage et d’encouragement, témoigne à nouveau de l’attention et de la bienveillance des autorités locales envers le Village.
Le temps passe mais ces moments de joie et de bonheur resteront sans aucun doute longtemps dans le cœur des enfants et des mères du Village. Ce bagage d’amour les aidera à surmonter les difficultés de la vie.

Le Thi Quynh Nhu
Village d’Enfants SOS de Hué

La chaîne de télévision vietnamienne VTV1 a diffusé début 2018 un très beau reportage retraçant l'historique de l'action de l'AEVN au Vietnam et l'aide apportée aux villages d'enfants SOS.

 

Pour visionner le reportage:  cliquez ici

L'AEVN et les villages d'enfants SOS au Vietnam: reportage video

 

Les réalisateurs de cette émission, intitulée "CAM ON CUOC DOI" (merci la vie), ont rencontré et interviewé les acteurs principaux de cette aventure ainsi que d'autres personnes qui les connaissent:

M et Mme Tran Thanh Van (fondateurs de l'AEVN)

Mme Hélène Catroux (directrice adjointe de l'AEVN)

Thomas Behaghel (créateur de "la boulangerie" de Hué)

Helmut Kutin (Président Honoraire de Villages SOS International)

Mme Doan Minh Hoa (représentante du Ministère du Travail)

David Underhill (ami et soutien de l'AEVN)

Tran Thi Hoang Oanh (étudiante qui avait grandi au village de Dalat)

Les enfants de Dalat

 

Voici un résumé des interviews, dans l'ordre où elles apparaissent:

Thomas Behaghel

Thomas explique qu'à la fin des années 90, il voulait faire quelque chose d'utile pour la société quand il a rencontré Kim et Van (Mme et M. Tran) qui lui ont parlé des enfants de l'orphelinat de Chi Lang à Hué. Thomas est allé voir sur place et a eu l'idée de développer une formation professionnelle de boulanger pour ces jeunes. Il s'est avéré qu'avec le développement de l'industrie hôtelière au Vietnam, cette formation assurait aux jeunes apprentis de trouver un emploi après leur départ de l'orphelinat.

David Underhill

David se souvient des débuts du village; il avait entendu dire qu'un scientifique vietnamien avait fondé un village pour accueillir des enfants. Le village avait besoin d'un machine à laver; il en a offert une. La boulangerie, installée au village, avait besoin d'un mixeur et il acheta aussi un mixeur. Il se sentit attaché au village et chaque fois qu'il y retournait, il voyait des visages heureux.

Hélène Catroux

Hélène nous dit que, quand elle rend visite aux villages, son bonheur c'est de voir le bonheur des enfants avec leurs mères adoptives; ils forment de vraies familles. Elle se rapppelle quand elle est arrivée il y a très longtemps au village de GO VAP, les enfants ont accouru pour voir "la dame francçaise".
Elle explique aussi son travail à l'association avec M. et Mme Tran, notamment pour trouver des parrainages pour les enfants et faire le lien entre l'association en France et le Vietnam. Il faut aussi expliquer la mission de l'AEVN afin de solliciter des dons pour les enfants.

Helmut Kutin

Helmut dit que "le Vietnam est son pays". Il a recontré les professeurs Kim et Van en 1969, au moment où ils essayaient de fonder une association au Vietnam, dans un pays en guerre. Il a été très ému de les rencontrer et de voir qu'ils passaient beaucoup de temps avec leurs amis internationaux afin de récolter des fonds pour les enfants pour construire un village SOS au Vietnam, le premier village étant construit à Dalat.

Tran Thi Hoang Oanh

La jeune étudiante explique qu'elle est surtout reconnaissante du sacrifice de Kim et Van et des mères qui se sont toujours souciés de leur bien-être au village et qui les considéraient comme leurs propres enfants. Elle se rappelle qu'ils aidaient tout le monde, ceux qui étaient brillants, comme ceux qui avaient des difficultés. Elle espère qu'un jour elle pourra elle aussi aider les enfants du Vietnam.

Mme Doan Minh Hoa

Cette association (l'AEVN) a réussi car les fondateurs ont beaucoup d'amis au Vietnam et dans le monde. Elle les
connait depuis 19 ans, elle est motivée par leur exemple et elle sait que leur dévouement et leur amour pour la famille sont reconnus par les enfants et par le monde professoral.

Les enfants de Dalat

Le petit Bui Minh Hoang de Dalat. Il veut être medecin pour soigner sa mère ainsi que les autres.

La petite Hoang Vu Khanh Ngoc. Elle veut devenir artiste car elle adore dessin.

La petite Le Ngoc Thanh Ngan. Elle veut être professeur pour apprendre aux enfants les valeurs, le monde qui les entoure et de vivre en paix.

Madame la Professeure Le Kim Ngoc

Son mari et elle-même s'étaient rendu compte qu'il y avait beaucoup d'orphelins et que s'ils ne faisaient rien, il y en aurait trop. Ils ont rencontré Helmut Kutin et ils ont découvert le principe des villages SOS avec pour les enfants une mère qui serait une mère pour la vie et ils l'ont transposé au Vietnam.
Les enfants doivent s'efforcer de faire des études ou d'apprendre un métier manuel; c'est un effort de tous les jours. Les parrains et marraines mettent de l'argent de côté pour aider les enfants à commencer dans la vie.

Question de la journaliste: en voyageant si souvent, que ressentez-vous quand vous revenez au Vietnam?
Réponse de Kim: j'ai l'impression de rentrer à la maison et que tous ces enfants sont mes petits enfants.

Comme chaque année, les enfants du Village d'Enfants SOS de Dong Hoi ont accueilli le Têt (Nouvel An vietnamien) dans une atmosphère aussi joyeuse que chaleureuse avec leurs mères, frères et sœurs SOS. Les jeunes qui vivent loin en raison de leurs études et même ceux qui sont déjà indépendants n’ont pas manqué de retourner au Village pour fêter le Têt avec leur famille SOS, qui est devenue leur propre famille tout courte. Certains, qui ont encore des grands parents ou de la famille lointaine, ont quitté le Village pendant les jours de Têt pour accueillir le Nouvel An dans leur village natal, souvent à la campagne. Le Têt, symbole du renouveau, est avant tout une occasion pour un retour aux sources, marqué particulièrement par le culte des ancêtres.

Spectacle de danse pour célébrer l'arrivée du Têt

L’ambiance effervescente était déjà palpable bien avant le Têt. Les enfants étaient enthousiastes à l’idée d’organiser un spectacle culturel pour célébrer le retour du printemps et l’arrivée du Nouvel An vietnamien. Le spectacle a été une réussite. Les enfants ont interprété des chansons mélodieuses sur le printemps, et ont participé à la danse traditionnelle autour du feu de camp. Tout le Village se réunit dans un esprit de famille, prêt à accueillir la nouvelle année du Cochon avec un nouvel espoir.

Grands et petits pour préparer les gâteaux traditionnels avec mère Thi

Les vacances scolaires commencent bien avant le Têt. C’est pendant cette période que se déroulent les préparatifs pour le Têt. Les lycéens de l'école provinciale d’excellence Vo Nguyen Giap se sont proposés pour préparer avec les enfants les « banh chung », sorte de gâteau de riz gluant, farci aux pâtes d’haricot mungo et de viande, un des plats traditionnels incontournables lors des repas du Têt. Les enfants ont apprécié de s'asseoir autour du feu lors de la cuisson de ces gâteaux traditionnels. Dans les maisons familiales, les mères préparent avec leurs enfants du gingembre confit, des condiments de radis et de carotte, de la viande de bœuf au caramel ou encore d’autres plats traditionnels pour célébrer le Têt.

Après des jours de Têt très animés, le calme retourne au Village. Les enfants sont de retour à l’école, tout en gardant en souvenir les jours joyeux du Têt.

Nga,  secrétaire du Village d’enfants SOS Dong Hoi

Nos jeunes artistes sourient à la vie

Des élèves de l'Ecole d'Excellence Vo Nguyen Giap  confectionnent  du "Banh Chung" avec plusieurs enfants du Village

Les garçons s'y mettent aussi !

 
ACTUALITES du VILLAGE SOS de HUE


UN AN….. Célébration de l’anniversaire de WIN, le bébé du village SOS de Hué

Huynh Quang Tho, que nous surnommons Win au Village, est un joli petit bébé, il est né le 25 Janvier 2017, il vient donc de fêter son premier anniversaire, il a eu un an….
Win a été abandonné, au mois de février 2017, pendant la Fête traditionnelle du Têt, un matin où il faisait très froid, dans une commune à Thua Thien, proche de Hué. On ne connait pas ses origines, ni le nom de son papa ou de sa maman, ni son histoire familiale. C’est le deuxième bébé qui arrive si jeune au Village SOS de Hué, après la petite Nguyen Tue Nhi, surnommée Sao, arrivée en octobre 2016. Le Village d’enfants SOS Hue l’a accueilli avec un grand bonheur.
Grace aux soins attentifs et toute l’affection de sa mère SOS Nga, Win est un petit garçon en pleine santé, souriant et malicieux, heureux de vivre. Il vit depuis son arrivée au sein de la maison Tuong Vy, qui compte huit frères et sœurs âgés de 1 à 20 ans. Tous les enfants lui portent beaucoup d’attention et s’occupent beaucoup de lui. C’est le plus petit enfant du village et son premier anniversaire a été fêté avec toute la fratrie, réunie autour de lui.


BON ANNIVERSAIRE WIN !!!!!

Win et sa maman Nga

 

Win avec sa maman Nga, Madame Dung, la directrice du Village SOS de Hué, l’éducateur et ses frères et sœurs

 

Souvenirs du Têt 2018 au Village SOS de Hue

Une dizaine de jours avant la célébration de la fête du Têt, évènement festif accueillant l’arrivée du nouvel an lunaire, mères, enfants, oncles, tantes, en somme tout le village de Hué, s’en donne à cœur joie pour organiser tous les préparatifs des futures festivités. Un concours de Banh Chung et Banh Tet, gâteaux traditionnels du Têt, a été organisé par la direction du village à cette occasion, avec la participation en plus de celle de nos enfants, des jeunes de la chaîne de télévision VTV8 et de la gendarmerie municipale dont l’amitié avec les enfants du village s’est tissée depuis des années. Les enfants représentant respectivement les 6 maisons du village, tous excités, rivalisent d’habileté en confectionnant ces gâteaux traditionnels, à base du riz gluant, farcis de grains d’haricots jaunes et de viande de porc poivrée, et enveloppés dans des feuilles de bananier, sous le regard attentif de leurs mères, plus ou moins admiratives devant l’adresse de leurs enfants.
Nguyen Quang Thuan, un enfant du village, chuchote, ne cachant pas sa fierté « Cela ne fait qu’un an que je suis au village. C’est la première fois que je prépare moi-même les Banh Chung. Même s’ils ne sont pas encore parfaits, je suis tout de même contente car ce sont les cadeaux du nouvel an que je veux offrir à Maman Be. Je suis très heureux, débordant d’affection pour ma mère».
Le soir du concours, se déroule un spectacle de chant et de danse, afin de fêter la fin de l’année. L’ambiance, joyeuse et enthousiaste, de la fête réchauffe le cœur de chacun et de chacune, même s’il fait un temps glacial dehors, climat habituel à Hué en ces jours de fin d’année. La veille du Têt, le village SOS de Hué est très fier de se voir cité comme modèle dans un reportage télévisé portant sur l’amour maternel et l’éducation des enfants.
Enfin arrive le nouvel an tant attendu. L’année du Coq est terminée, place à l’année du Chien de Terre : Joyeuse et Heureuse année du Chien de Terre à tous ! Le Têt est aussi le temps des retrouvailles familiales. Les anciens, qui sont devenus adultes, ne manquent jamais, à cette occasion, de revenir au village pour voir leur grande famille, dans laquelle ils ont grandi, se sont éduqués et instruits, dans l’amour et dans la fraternité. C’est émouvant de voir des larmes de bonheur couler sur les joues de Tran Thi Hien, un ancien enfant du village, alors qu’elle retrouve sa mère, ses frères et sœurs.
Pendant ces temps du Têt, mères, enfants, frères et sœurs se réunissent, dégustant ensemble de bons fruits dont la pastèque, fruit traditionnel du Tet, des légumes et fruits confits au sucre et bien sûr les Banh Chung préparés par les enfants eux-mêmes. Les meilleurs vœux s’échangent entre les membres de la famille : santé, bonheur, joie et réussite. Des visites de monuments historiques, dont la ville impériale de Hué, ont été aussi organisées à cette occasion, permettant ainsi aux enfants de mieux connaître, de façon ludique, la culture et l’histoire de la nation.
La fête du Têt terminée, les enfants retournent à l’école avec de bonnes résolutions pour réussir, gardant chacun et chacune, dans son cœur, le souvenir des merveilleux jours de fête.


Les enfants allument le feu pour la cuisson des Banh Chung

 


Maison Anh Dao a obtenu le 1er prix au concours des Banh Chung

 

Spectacle de danse

 

La table traditionnelle dressée pour la Fête du Têt.

 


Réunion familiale autour de la table du Têt. Maison Tuong Vi.

Joomla templates by a4joomla